Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

:--)---X--8---V

  • : A sort of slapstick dreams are made of
  • : A mon signal, amène le dessert!
  • Contact

Stit-DIY

Archives

17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 12:37

Usaïn Bolt aime courir vite avec ses jambes et ses copains.

Et si je vous disais que hier soir j'étais au Stade de France pour voir Usain Bolt courir comme un dératé ?

Bon ben voilà alors, hier soir j'étais au Stade de France pour voir Usain Bolt courir comme un dératé, et c'était plutôt chouette. D'autant qu'il y avait beaucoup de grandes (Blanca Vlasic) et de grands (Andreas Thorkildsen) athlètes, même s'il faut bien reconnaître que la star, le Dieu du stade restait Usain Bolt et ses 9'58.
Bon alors je vois déjà les deux qui s'agitent dans le fond en prétextant que Monsieur nous on s'en fout de l'athlétisme toutes façons y sont tous dopés et en plus y a pas de buts. A ceux là je réponds du tac au tac, sortez vos carnets de correspondance et écrivez :
J'autorise mon fils/ma fille à venir en retenue deux heures de colle samedi prochain de 14 à 16 heures au motif d'attitude de caïd nonchalant en classe républicaine. Je reprends donc. Oui donc, pas à tortiller, même le presque nouveau record du monde du 110 mètres haies auquel on a eu droit hier soir pâlit dès que l'homme-le-plus-rapide-du-monde!!!! s'avance sur la piste.
Quel charisme, quelle classe, quelle aura il a celui-là!!! Halalala, serais-je même tenté d'écrire pour vous signifier mon émotion d'hier soir quand, à toute bilure et sous la clameur d'un stade extatique et vachement bien foutu (moi c'était la première fois que j'y allais), Usaïn Bolt quasi convalescent, une seule chaussure et un oedème comme un oeuf aux deux abducteurs (il me semble même qu'à un moment donné il a couru quelques foulées à cloche-pied en tirant la langue pour faire rigoler ses copains, mais pas sûr) à emporté le 100 mètres haut la main dans le chrono plus que respectable de 9'84. C'était terrible et je n'ai franchement pas regretté les 250 kilomètres qu'il m'avait fallu parcourir pour me rendre de chez moi jusqu'au lieu de l'évennement. Je vous relâcherais bien un petit halalala en repensant à cette course mais je crains finir par lasser votre potentiel émotif.

Voilà, il était 22 heures et je reprenais la route qui allait me ramener chez moi, au bercail, à mon foyer doux foyer qui m'attendait pour m'offrir un lit spacieux et des draps frais, un repos bien mérité après cette folle soirée de sport et de spectacle qui m'avait laissé des étoiles plein les yeux, des souvenirs pour longtemps.
Monsieur elle est encore longue votre histoire ? Monsieur est-ce que je peux aller aux waters avec Roger, il a des problèmes avec sa prostate ?
Oui c'est bientôt fini, et heu...oui vas-y alors mais pas de conneries hein, bon alors qu'est-ce que je vous disais ? Oui donc j'étais sur la route du retour et je repensais à la vitesse hallucinante de Bolt sur 100 mètres, 9,84 ce soir. Ca fait à peu près...mmmm 36 km/h de moyenne! C'est pas mal! Bon imaginons qu'il habite chez moi et qu'il rentre à pied en courant, 250 bornes à 36 km/h ça fait qu'il lui faudrait...Un peu moins de 7 heures...Mouais, faut pas qui traîne quand même, faut qu'il zappe les interviews et qu'il parte tout de suite après la course....Bon en même temps il habite pas chez moi non plus, et heureusement j'ai envie de dire, parce que vu comment ma colocataire me prend pour une moitié d'andouille juste parce que j'ai des baskets et que je marche un peu vite, j'ose pas imaginer comment elle lui pourrirait la vie à ce type en short qui gagne sa vie en courant. Je me demande si je vous ai déjà parlé d'Allergie, ma colocataire acariâtre ? Non ? Et ben ce sera pour une autre fois alors parce que là je suis arrivé et je vais me coucher. Allez, bonne nuit.

 

-Monsieur c'est fini on peut s'en aller aussi nous ?

-Oui allez, cassez-vous.

-Et Roger qu'est aux waters ?

-Roger aussi.

-Et vous saviez que Roger Waters c'était le bassiste de Pink Floyd ?

-Non et je m'en fous. Cassez-vous j'ai dit.

-Pfff, d'façons vous à part le sport y a rien qui vous intéresse.

-Ta gueule.

...

-Vous savez que vous étes rééllement un connard Monsieur. Vous méritez pas qu'on vous lise. Adieu.

-Ouais c'est ça. On en reparlera quand t'auras un article à finir et que tu trouves pas de chute. Petit con va.

Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
15 juillet 2010 4 15 /07 /juillet /2010 11:53

C'est un jour de grand soleil où il n'y a pas grand chose à faire. Pas grand chose d'autre à faire qu'attendre en plissant les yeux, en espérant la fraîcheur et quelques boissons à base de rhum. Bien frappées, posées sur la table à hauteur de mon bain de soleil, que je n'ai que le bras à tendre, que je puisse faire ce geste sans lâcher mon livre et continuer de lire sans baver sur les pages.
C'est un jour blanc passé à boire beaucoup et à lire longtemps, sans aucune autre compagnie que l'inconstance des personnages et l'inconséquence de leurs actes dans une histoire d'amour incohérente.
Je ne suis pas vraiment seul et tu n'es pas très loin -du jardin j'ai aperçu ta silhouette à la fenêtre de notre chambre - mais aujourd'hui, me piétinerais-tu le torse de tes talons aiguilles que tu n'existerais pas davantage.
Qu'y faire (maintenant que j'ai fini mon livre) ?

Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
14 juillet 2010 3 14 /07 /juillet /2010 01:25

Sans rire, est-ce qu'on peut dire sans surjouer qu'on aime pas l'été ?

Franchement ? Qui peut dire ça ? Un emmerdeur ? Un peine à jouir ?

Un type qui renacle, qui traîne les pieds, un de ceux qui ergote pour le simple plaisir du verbe ? 

Rien ne va jamais assez bien, c'est ça ?

Et la douceur de vivre ? Laisser aller, ralentir, laisser venir et humer le vent du soir, la tête au ciel, les pieds nus foulant la grève. Goûter à l'onctuosité de ces brefs instants, car on le sait bien, tout ça ne va pas durer, la vie va se durcir et ce n'est pas cet hiver qu'il faudra se réjouir du parfum des fruits ou de la lumière du matin n'est-ce pas ?

Bien sûr que non.

Il n'y a rien de mieux que l'eau et la chaleur, le vent tiède et léger sur la peau. Je ne connais rien de mieux que la douceur d'un été.

 

(Enfin si, pour être tout à fait précis, ta bouche  tes baisers, tes caresses tes seins ton cul ton rire et les milles attentions que tu me portais me donnaient au moins - au moins! je dis - autant envie de vivre longtemps que le plus lumineux des grands étés. Mais quoi, nous voilà au beau milieu de juillet, et plus aucunes nouvelles de toi.
Alors il me reste l'été. Et quel triste sire je serais pour dire que je n'aime pas l'été.
Non mais vraiment, sans déconner.)

Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
10 juillet 2010 6 10 /07 /juillet /2010 10:57

Groovin' all night with Prince


A Arras comme à Minneapolis, le funk reste le funk et Prince a su emmener son public bien au-dessus de l'arc en ciel. Sur la photo (prise pendant le célèbre titre Kiss) on notera l'engouement toujours intact du public arrageois pour son idôle, le groove, la dance et les gimmicks endiablés (si l'on regarde attentivement, on voit que la chaussure à droite du cliché a le talon presque décollé du sol, la folie du rythme.)

 

NDLR : Cette minable description du concert d'hier soir n'a d'autre but que de vous arracher un sourire un peu crispé, et ne reflète en aucun cas la réalité des faits.

Prince sur scène c'est :

1 Les musiciens arrivent.

2 Nous on crie ( des trucs comme Oué! par exemple).

3 Les musiciens jouent un truc assez doux avec des arpèges coolos.

4 Nous on crie ( des trucs comme Oué! Waouh Prince! par exemple).

5 Prince arrive,

6 Nous on hurle hurle hurle!!! (on veut des biscuits) en levant 40 000 bras.

7 Prince prend sa guitare,

8 Nous on hurle hurle hurle!!! en levant 60 000 bras.

9 Prince joue.

10 Les horloges s'arrêtent. La douleur s'estompe.

10 Et tout le monde dance avec tout le monde pendant deux heures. Allez hop, Let's go crazy!

 

  1. Notamment :
  2. Let's Go Crazy
  3. Delirious
  4. 1999
  5. Little Red Corvette
  6. Play That Funky Music 
  7. Hot Summer
  8. Nothing Compares To You
  9. Old School Funk
  10. Controversy
  11. My Name Is Prince
  12. Le Freak (Chic) 
  13. Housequake
  14. Guitar
  15. Kiss
  16. Purple Rain.

Halalalala...

Je n'ai pas de vidéos d'hier soir alors je vous mets un vieux truc des années où Prince avait rompu son contrat avec PantaShop et devait se débrouiller seul pour ses vétements de scène en plus de composer de fantastiques chansons et de faire le show comme personne. A vous de mettre du son. Ou pas.

 

Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
6 juillet 2010 2 06 /07 /juillet /2010 16:18

 

J'ai hésité je pouvais aller voir Renan Luce.

Non je déconne.


Z'avez vu l'énergie qu'elle dégage !?! C'est dingue !!!

Et bien croyez le ou pas, mais des études très sérieuses ont été menées à propos de Pink et il ressort (doing!) qu'avec l'énergie qu'elle dégage durant un de ces concerts on pourrait allumer une ampoule de 100 watts pendant un mois! C'est fou non ?
Mais bon, comme dit l'autre, l'ampoule c'est pas aux pieds qu'il faut lui mettre hein....pas gagné non plus...Halala, que de bonnes idées et que de gachis...L'écologie pratique ? Hum, pas si simple....


NDLR : Le début est un peu long, le morceau commence à 1'20...

Et si vous voulez voir comment elle arrive sur scène c'est ICI.
Encore une fois c'est amateur et le début est un peu long mais ça vaut le coup d'oeil...

Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
3 juillet 2010 6 03 /07 /juillet /2010 12:05

L'écran plat c'est la mort du napperon.

Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
2 juillet 2010 5 02 /07 /juillet /2010 11:22

Tout à une fin, sauf la saucisse qui en a deux me souffle Elsa, la jolie hôtesse de l'air alsacienne, tout en me proposant de gentillement fermer la fenêtre en me précisant dans un sourire professionnel qu'à 11000 mètres les courants d'air sont frais, la dame agée derrière moi bleuït déjà.

L'homme invisible sur l'aile d'un avion au-dessus d'Ajaccio

Le temps de prendre des nues cette photo d'Ajaccio, et j'obtempère, je rentre la tête, referme le hublot et me rassois les cheveux en bataille sur mon siège moltonné aux senteurs de myrte de miel et de jasmin.
La Hi-Fi du bord diffuse un vieux titre des Stones qui me tire une larme, invisible bien sûr, à moins que ce ne soit le doigt que je m'étais mis dans l'oeil quant à ne pas y penser, mais tout de même, le temps finit toujours par passer, me voilà rentré.


Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 20:15

C'est sous un soleil de plomb et dans une ambiance festive que ce sont réunis pas moins de 75 hommes et femmes invisibles sur la terasse du restaurant le Bellevue de Porto Veccio, au grand étonnement des vacanciers. Venus à ce premier congré des 4 coins de la France, les hommes et femmes invisibles ont deux jours durant honoré la cité Corse de leur sens de la fête, terminant tard dans la nuit leurs réunions qui, d'après les riverains, ce sont déroulées dans une atmosphère bon enfant et n'ont dérangé personne. Rendez-vous est donc donné l'année prochaine en espérant autant de joie et de décontraction. (Sur la photo de notre reporter, on découvre l'assemblée, ainsi que, debout, Jean-Paul Michmul et sa femme Laurence visiblement très court vétue qui entame un rock endiablé pour la joie de tous les congressistes.) Crédit photos Jean-Jacques Python et Jean-Michel Caradec. Tous droits de reproduction avec des animaux sauvages à vos risques et périls. Moi j'ai un vieux pote qu'a voulu baiser avec une girafe et qui s'est pété le col du fémur. A vous de voir. La Direction.
Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 23:15

NDLR : Je veux bien reconnaître que c'est un peu con comme article, certes. Mais ce n'est pas trés recommandé non plus de réfléchir en tong. Alors voilà. Mais dès que je change de chaussures, promis, je vous fais un bel article qui explique comment ça tient en l'air (ces deux hémisphères). Bon allez, salut je retourne à l'eau.
Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article
21 juin 2010 1 21 /06 /juin /2010 23:02

Il pleut sur la Corse,
J'ai le cœur qui mouille,
Je mâche une écorce,
Mes gencives dérouillent.

Il pleut sur la Corse,
J'ai le cœur qui rouille,
Soirée Crazy Horse,
J'ai l'air d'une vieille douille.

Il pleut sur mon torse,
Dans ton sac je fouille
C'est qui ce gros morse
Qu'a l'air d'une andouille ?
Repost 0
Published by Marcus K7 - dans Marcus K7
commenter cet article

En Stock